Mon enfant fait des crises



Saviez-vous que …


Un enfant ne fait pas une crise ?


Un enfant vit une crise !



Il ne se lève pas le matin avec une to-do list du genre :


1- Faire suer mon parent (jusqu’à ce que tout le monde me crie après) parce que je ne veux pas porter le chandail rouge.

Le foutu chandail rouge ? Il me “gratte“ chaque fois que je le mets. Personne ne me comprends, car je n’ai pas les mots pour le dire. Je suis tellement triste.

2- Hurler dans l’allée des céréales cet après-midi afin de faire honte à ma mère.

J’ai tellement mal dormi à la garderie, mon ami pleurait beaucoup à l’heure de la sieste. Je suis tellement fatigué. J’arrive plus à contenir ces grosses émotions. Je voulais vraiment ces céréales, mais le refus est trop difficile à gérer en ce moment! Maman, prends moi dans tes bras!

3- Lancer mes bottes dans le vestiaire de la garderie parce que j'aime ça faire un show.


Voyons les bottes, pourquoi ça rentre pu?! ... j’y arrivais presque avant. Foutues bottes. Je suis grand maintenant pourtant. Pourquoi est-ce que ça coince?? Foutues bottes. J’ai encore déçue Maman. On est en retard à cause de moi. Elle veut faire le souper. Papa va être déçu de moi aussi, car je l’ai fait attendre et qu'il a eu une grosse journée. Moi aussi, mais bon. Maman, peux-tu me montrer encore comment faire? J’aurais tellement aimé y arriver seul. Mes doigts ont oublié comment faire. Tsé, il est 17h30 pour moi aussi. J'ai pas planifié ''faire un show ou te faire honte''. Je suis déçu de moi.

Que ce soit par une surcharge sensorielle, de la fatigue, un échec, une gaffe, la peur de décevoir, etc…


Les crises ont toujours un déclencheur. TOUJOURS.


Oui oui, toujours!


- Et ce, même si tu n’as pas vu le déclencheur en question.


C’est possible que Grand-Frère ait agacé Petite-Soeur jusqu'à ce qu'elle explose et que maintenant il essaie de ne pas se faire coincer. Ce n’est pas moins réel pour Petite-Soeur qui essayait simplement de lui parler et qui maintenant se fait gronder pour quelque chose qu’elle n’arrive pas à prouver qu'elle n'a pas fait !


- Et ce, même si tu ne comprends pas le déclencheur parce que dans tes yeux d'adultes, ça ressemble à un banal caprice.

Les enfants ne vivent pas de peines d’amour, de congédiements ou encore de problèmes de ressources humaines au travail ! Leurs déclencheurs sont pourtant tout aussi intenses et réels dans leur petit univers qui nous semble si simple.


Ce n’est pas parce qu’on a oublié à quel point se faire prendre son jouet est frustrant ou encore que l’accumulation de déceptions d’entendre le mot “non” pour une 72e fois dans la journée. Leur déclencheur est TOUT AUSSI VALABLE que ton problème d’inventaire ou d'employés pas fiables à la job ce matin.


Notre univers d'adultes est si différent de celui de nos petits humains. Les deux sont complexes. Et très différents. Les déclencheurs sont aussi valables que ceux de l'autre.


Notre rythme de vie va trop vite pour eux. Le moment présent, ils le connaissent pas mal mieux que nous! Et ça, ben ça complique la communication entre enfant-adulte !


Les crises sont l’expression d’une émotion, un besoin non-comblé ou encore une surcharge sensorielle.


Donc, lors de la prochaine ''crise'' … plutôt que de penser “Il veut encore me faire fâcher'' … on essaie ''Qu’est-ce que mon enfant essaie de me dire?'' ...


J’en ai encore long à dire sur les crises, mais ce sera pour une prochaine fois !


Kim

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout